Analyse de votre stratégie digitale

    Pourquoi les sites Web WordPress sont-ils piratés ?


    7 mn de lecture

    Temps de lecture : 7 minutes

    Les cybercriminels ciblent généralement les sites WordPress pour les pirater. Pourquoi ? En raison de leur popularité et du grand nombre d’utilisateurs dans le monde. Ces deux raisons rendent les sites pirates WordPress vulnérables.

    Certains essaient d’attaquer des sites non sécurisés uniquement pour vérifier leurs compétences, mais la plupart d’entre eux le font pour accéder aux détails des utilisateurs sur le site, aux ressources, etc., afin de réaliser leurs plans malveillants.

    Pourquoi les sites WordPress sont-ils piratés ?

    Garder votre site WordPress à l’abri des pirates doit être une priorité. Avec tout cela à l’esprit, explorons les raisons pour lesquelles les sites Web WordPress sont piratés par des attaquants et ce que vous pouvez faire pour arrêter ces attaques.

    1. Hébergement Web non sécurisé

    WordPress est hébergé sur un hébergeur, comme tous les autres sites Web. Malheureusement, la plupart des propriétaires de sites Web ne donnent pas suffisamment d’importance pour le serveur web ; ils choisissent et optent pour le moins cher sur lequel ils peuvent mettre la main ou même optent pour un hébergement WordPress gratuit.

    Il existe de nombreux fournisseurs d’hébergement WordPress abordables. Par exemple, il est assez bon marché d’héberger votre site sur un réseau d’hébergement partagé – un réseau qui partage ses installations de serveur avec plusieurs autres sites Web.

    Dans un système d’hébergement mutualisé, une faille de sécurité réussie dans n’importe quel site de ce serveur rendra votre domaine vulnérable aux attaques. Un seul site compromis peut utiliser la bande passante maximale du serveur et affecter les performances de tous les autres sites Web.

    Cela peut être évité en choisissant simplement le bon service d’hébergement WordPress pour votre domaine. Assurez-vous que votre site Web est hébergé sur un réseau d’hébergement stable. Les serveurs entièrement sécurisés peuvent bloquer presque toutes les menaces connues sur les sites WordPress.

    Fournisseurs d’hébergement recommandés sont GreenGeeks, SiteGround, hébergement InMotion, Cloudways, 10Web (consultez la revue 10Web), etc.

    2. Utiliser des mots de passe faibles

    Les mots de passe faibles sont l’une des principales raisons des attaques par force brute sur les sites WordPress. Même avec le risque accru de cyberattaques de nos jours, les gens utilisent encore de mauvais mots de passe comme « mon mot de passe » ou « 012345 ». Si vous utilisez des mots de passe « simples à deviner » comme ceux-ci, vous pouvez facilement devenir victime d’un pirate qui peut facilement déchiffrer votre mot de passe en utilisant divers outils de piratage.

    Vous pouvez facilement surmonter ce problème en utiliser des mots de passe forts qui ne peuvent être devinés par personne. Un mot de passe avec une combinaison d’alphabets, de chiffres et de caractères spéciaux améliore sa force.

    3. Accès non sécurisé au répertoire d’administration de WordPress

    Le Section d’administration de WordPress permet à une personne d’accéder à votre compte WordPress pour effectuer diverses activités. C’est aussi la région d’une plateforme WordPress qui est souvent ciblée.

    Le laisser vulnérable permet aux pirates de pirater le site Web en utilisant diverses méthodes. Vous pouvez leur rendre la tâche difficile en y compris les couches de vérification dans votre répertoire d’administration WordPress.

    Vous devez d’abord sécuriser votre champ d’administration WordPress avec un mot de passe fort. Cela ajoute une couche de sécurité supplémentaire, et toute personne tentant d’entrer dans l’administrateur WordPress devrait donner un mot de passe supplémentaire.

    Si vous utilisez un site WordPress multi-auteurs ou multi-utilisateurs, vous devez implémenter des mots de passe sécurisés sur votre site pour tous les individus. Pour rendre encore plus compliqué pour les attaquants l’accès à votre administrateur WordPress, vous pouvez tirer parti de la méthode d’authentification à deux facteurs.

    4. Version obsolète de WordPress

    Les logiciels expirés sont l’une des causes les plus probables pour lesquelles les sites sont compromis. Bien que WordPress soit gratuit et que de nombreux propriétaires de sites Web mettent à jour la version actuelle dès sa sortie, la plupart des utilisateurs reportent la mise à niveau à la dernière édition car ils craignent que la nouvelle version ne cause des problèmes sur leur site. Des problèmes lors des mises à jour peuvent survenir, c’est donc une bonne idée d’attendre avec les mises à jour. Mais n’attendez pas trop longtemps.

    Erreurs et failles de sécurité dans les éditions précédentes sont abordées dans la nouvelle version du logiciel WordPress. Si vous ne mettez pas à jour le site WordPress, vous le laissez délibérément sans protection.

    Si vous craignez que votre site Web ne soit endommagé par une mise à niveau, vous pouvez créer une sauvegarde WordPress complète avant de lancer une mise à jour ou tout tester sur le site de staging. Cette approche vous aide à revenir rapidement à l’édition précédente si quelque chose ne fonctionne pas correctement après la mise à niveau du logiciel.

    Pour de bons plugins de sauvegarde, vous pouvez consulter la comparaison gratuite des plugins de sauvegarde WordPress, la revue BackupBuddy et la revue WPvivid.

    5. Plugins et thèmes WordPress obsolètes

    Comme dans le cas précédent, les attaquants profitent également des avantages de plugins et thèmes obsolètes, désactivés ou obsolètes installés sur les chantiers. Il est facile de télécharger un plugin ou un thème parmi la longue liste de thèmes et plugins téléchargeables disponibles sur divers sites.

    Les vulnérabilités et les failles de sécurité sont fréquemment trouvées dans les plugins et les thèmes WordPress. Les développeurs de thèmes et de plugins ne prennent généralement pas beaucoup de temps pour corriger ces erreurs. Ils lancent rapidement une nouvelle mise à jour qui couvre les failles de sécurité trouvées dans la version précédente. Cependant, si les propriétaires de sites Web ne mettent pas à jour leur thème ou leur plugin, les développeurs ne peuvent rien y faire.

    6. Utiliser FTP au lieu de SFTP

    Le protocole de transfert de fichiers (FTP) est utilisé pour télécharger des fichiers sur votre site. Un client FTP (application de bureau comme FileZilla) est utilisé pour effectuer ce travail. Presque tous les hébergeurs autorisent les connexions FTP en utilisant divers protocoles.

    Si vous vous connectez à l’aide d’un FTP simple, vos fichiers sont transmis de manière non sécurisée au serveur. Dans ce cas, toute personne interceptant la transmission serait en mesure de lire les données. Par conséquent, pour protéger votre site contre toute menace de sécurité, vous devez toujours utiliser un protocole de transfert de fichiers sécurisé (SFTP) ou SSH. Cela garantit que toutes vos données sont envoyées en toute sécurité et que personne ne peut les manipuler à leur propre avantage.

    7. Noms d’utilisateur d’administrateur faciles à deviner

    En plus des mots de passe faibles, les gens utilisent également des noms d’utilisateur simples, faciles à deviner. Cela implique des noms d’utilisateur typiques tels que « admin », « adminA » ou « admin123 » pour les utilisateurs administrateurs. Nom d’utilisateur administrateur couramment utilisé simplifie la vie des cybercriminels pour accéder aux profils d’administration et surveiller les fichiers backend.

    Si vous utilisez de tels noms d’utilisateur ou tout autre que les pirates peuvent facilement prédire, vous devez changer ces noms d’utilisateur en noms uniques et compliqués. WordPress a six distincts rôles d’utilisateur limités par des autorisations. N’accordez l’accès administrateur qu’aux personnes qui en ont vraiment besoin pour accomplir leurs tâches.

    8. Ne pas installer de certificat SSL

    Les certificats SSL (Secure Sockets Layer) protègent les données envoyées et reçues par les utilisateurs. Si votre site WordPress n’a pas de certificat SSL valide, alors il peut facilement être compromis par des cybercriminels. Ils peuvent intercepter et lire les informations transférées sous forme de texte en clair. L’installation d’un certificat SSL sur votre site WordPress vous aide à protéger vos données grâce au cryptage.

    Les certificats SSL sécurisent non seulement votre site contre les acteurs malveillants, mais améliorent également son classement SEO, augmentent la confiance des utilisateurs et améliorent le taux de trafic sur votre site.

    Pour acquérir un certificat SSL, vous pouvez contacter votre fournisseur d’hébergement ou l’acheter auprès de n’importe quel fournisseur SSL authentique. Si vous souhaitez acquérir un certificat SSL non rémunéré, il en existe de bons comme Chiffrez. Vous pouvez consulter mon guide sur la façon d’ajouter gratuitement un certificat SSL au site WordPress.

    9. Ne pas utiliser de pare-feu

    L’absence de logiciel pare-feu. Les pare-feu sont la dernière couche de protection contre les attaquants et fonctionnent comme l’alarme de sécurité montée de votre maison.

    Les pare-feu suivent les requêtes Web provenant de différentes adresses IP. Lorsque les pare-feu rencontrent une demande suspecte, ils arrêtent immédiatement ce processus et affichent un message d’avertissement concernant ce logiciel ou ce lien.

    Ils peuvent détecter et interdire les requêtes considérées comme frauduleuses dans le passé, empêchant ainsi les pirates d’accéder à votre site Web. Diverses menaces, telles que les attaques par force brute, les scripts intersites et les injections SQL, peuvent être arrêtées par applications de pare-feu.

    10. Utiliser des thèmes et des plugins annulés

    De nombreux sites Web distribuent gratuitement des plugins et des thèmes WordPress payants. Ce n’est pas une anomalie que beaucoup de propriétaires de sites Web soient attirés par ces offres de leurre et utilisent ces plugins et thèmes annulés sur leurs sites Web.

    Mais c’est extrêmement risqué à installer Thèmes et plugins WordPress de sites Web non fiables. Non seulement ils menacent la protection de votre site Web, mais ils peuvent également être exploités pour capturer des données confidentielles. Plus tard, ces informations peuvent être utilisées pour effectuer des tâches malveillantes.

    N’utilisez pas de thèmes et de plugins WordPress annulés. Les plugins et thèmes WordPress ne doivent être téléchargés qu’à partir de sites réputés ou de canaux officiels, comme le site Web du créateur de plugins/thèmes ou le référentiel WordPress officiel.

    Si vous ne pouvez pas acheter ou ne souhaitez pas acheter un plugin ou un thème payant, de nombreux équivalents gratuits sont disponibles. Ces extensions gratuites ne sont peut-être pas aussi efficaces que leurs variantes premium, mais elles feront le travail pour vous et, surtout, assurer la sécurité de votre site Web.

    11. Fichier wp-config.php non protégé

    Le fichier de configuration WordPress wp-config.php contient les informations de connexion pour votre site WordPress. S’il est piraté, il exposera des données qui pourraient offrir à un attaquant un accès complet à votre site Web WordPress. Vous pouvez inclure une couche de sécurité supplémentaire et refuser l’accès au wp-config fichier en utilisant .htaccess.

    Comment empêcher les sites d’être piratés Conclusion

    WordPress est une plateforme puissante pour développer des sites Web incroyables pour faire des affaires de toutes sortes. Ses fonctionnalités attrayantes, ses plugins et ses thèmes avec une interface utilisateur simple en font l’une des plateformes les plus utilisées au monde.

    Mais cette plateforme est également aux yeux des cybercriminels qui continuent d’essayer de nouvelles techniques pour nuire à la sécurité de votre site Web WordPress. Savoir pourquoi les sites Web WordPress sont piratés est la première étape pour effectuer les implémentations de sécurité nécessaires. Si des vulnérabilités sont présentes, vous devez les supprimer immédiatement pour protéger le site Web contre toute compromission.

    Aussi, ne vous laissez pas berner par de nombreux mythes sur la sécurité de WordPress. La meilleure façon de protéger votre site est d’utiliser un plugin de sécurité. Consultez la revue iThemes Security, la revue MalCare ou la revue Hide My WP et choisissez le plugin qui correspond le mieux à vos besoins.