L’ultime secret pour une bonne publicité sur Facebook


4 mn de lecture

Temps de lecture : 4 minutes

Certaines personnes pensent à tort que faire de la publicité sur Facebook ne sert à rien. Car la plateforme n’est pas efficace pour le B2B et que l’on ne peut y trouver des clients qui payent bien. Ou, que Facebook serait simplement un outil de distraction. Ce sont de fausses idées !

Facebook est extrêmement puissant. D’ailleurs qui n’a pas Facebook aujourd’hui ? Le fondateur d’une startup a très certainement un compte LinkedIn, mais il peut aussi avoir un profil sur Facebook. Il utilisera l’un et l’autre pour des raisons différentes.

Sur Facebook on peut autant trouver des employés que des entrepreneurs.

Si votre client est un humain, il y a de fortes chances que vous puissiez entrer en contact avec lui sur Facebook : via la publicité par exemple. La seule difficulté sera peut-être le moyen de l’aborder et je pourrai vous dire comment faire, mais dans cet article il est question de vous expliquer le processus que nous utilisons au sein de notre agence pour toucher efficacement les prospects selon le marché visé.

1 Le principe de l’ultra ciblage

Avec Facebook, le ciblage c’est la clé pour réussir une publicité. Il ne faut pas viser trop large, mais être suffisamment précis pour s’assurer de toucher les bonnes personnes. Comment fait-on cela ?

Prenons comme exemple la thématique du tennis.

Vous êtes un passionné de tennis et vous souhaitez vendre du matériel pour les amateurs de ce sport. Si vous connaissez un peu la publicité Facebook, vous savez que vous pouvez toucher les prospects selon des groupes d’intérêts. Vous pensez d’emblée à cibler les fans de «Roger Federer ou Rafael Nadal». Ce qui est une bonne idée, mais beaucoup trop large.

Le grand public connaît parfaitement Federer et Nadal, mais une personne qui pratique réellement le tennis a des références que monsieur et madame tout le monde ignorent totalement. C’est là que se trouve la clé !

L’astuce d’un ciblage réussi c’est l’ultra ciblage. Il s’agit de la référence que personne d’autre ne connaît à part votre client idéal (celui qui se trouve dans le cœur de cible : la zone 3).

Un passionné de tennis sait qui sont Roger Federer, Rafael Nadal, Lleyton Hewitt et Marcelo Melo, mais pas le grand public.

Zone 1

Roger Federer est une célébrité internationale. Tout comme Rafael Nadal. Ils sont autant connus des tennismans que des nons-tennismans / des acheteurs potentiels que des non-acheteurs.

Zone 2

Un tennisman en devenir saurait probablement qui est Lleyton Hewitt s’il suit l’actualité de ce sport. Il sera assez renseigné pour connaitre ce champion.

Zone 3

Seuls les joueurs assidus sont dans le cœur de cible. Ceux-là connaissent Marcelo Melo qui lui n’est pas célèbre.

2 Le processus de l’ultra ciblage

Si vous souhaitez atteindre votre cœur de cible via la publicité sur Facebook, posez-vous les questions suivantes :

Q1 – Qui sont les figures emblématiques / les autorités, les leaders d’opinion (ou les grandes entreprises) de mon marché ?

Vous avez trouvé des noms !? Rendez-vous dans le gestionnaire de publicité Facebook et entrez-les dans le ciblage détaillé.

Q2 – Quels livres / magazines / journaux mon client lit-il ?

Si les gens aiment une chose, ils s’assurent d’y consacrer du temps et de l’argent. Les livres, les magazines et autres sont de bons critères à soumettre à Facebook.

Q3 – À quels événements assistent mes clients ?

Si quelqu’un s’intéresse suffisamment à un marché pour assister à un événement, c’est qu’il s’agit d’une personne qui sait ce que signifie le mot « investir ».

Q4 – Sur quels sites Web se rend fréquemment mon client ?

En fonction des marchés, le client idéal peut être une personne qui consomme beaucoup d’informations sur les sites Web. N’oubliez pas cependant, qu’il ne faut pas viser les sites grands publics, mais les sites spécialisés (que seuls le cœur de cible connaît).

Q5 – Où vit exactement mon client ?

Ce critère est crucial pour les commerces de proximité. Si vous êtes l’heureux propriétaire d’une boutique dans une ville, pourquoi demander à Facebook de montrer votre publicité à une clientèle internationale ? Visez la proximité. C’est du bon sens !

Q6 – Quels outils utilisent mes clients ?

Dans tous les domaines d’activité on trouve des outils. Autant pour les amateurs que pour les professionnels.

Un coiffeur utilise une certaine marque de tondeuse qu’un particulier ne va probablement pas chercher à se procurer. Un photographe professionnel utilisera des outils qu’ignore totalement un développeur. Même s’ils sont tous les deux freelances. Vous avez compris. Ne visez pas large. Soyez ultra spécifique. Donc quels outils de production utilise votre client idéal ?

Q7 – A quoi s’intéresse vraiment mon client ? Qu’est-ce qui le fait sortir de la masse ?

C’est à essentiellement sur ce point que vous devez réfléchir lorsque vous êtes positionné sur une offre et que vous souhaitez toucher les bonnes personnes (les gens qui achèteront).

3 Le script

Complétez ce script et vous saurez qui s’intéresse vraiment à votre offre.

Le client [du marché XYZ] lira le magazine XYZ alors que monsieur et madame Tout le monde ne l’ouvriront pas même si on leur offrait.

Le client intéressé par [le marché XYZ] saura qui est XYZ , alors que le grand public ne connaîtra même pas son existence.

Le client passionné [du marché XYZ] assistera à la conférence de XYZ, alors que monsieur et madame Tout le monde n’y veraient aucun intérêt.

Conclusion

À vous de jouer !

Marius-sig

Auteur : Marius Melagne