Analyse de votre stratégie digitale

    En validant ce formulaire, vous recevrez des e-mails de conseils et de promotions de KJRO

    Présenter son activité : le pitch marketing


    3 mn de lecture

    Temps de lecture : 3 minutes

    Les conférences, les vernissages, les cocktails, les séminaires sont autant d’occasions à saisir pour se servir de son pitch.

    Il vous est déjà arrivé d’être « de sortie » et de rencontrer des personnes tout à fait intéressantes et intéressées par notre activité, n’est-ce pas ? Mais le manque de préparation vous a limité : argumentaire bâclé, pas de carte de visite…

    Un réseau professionnel se crée au fil des rencontres, au gré des opportunités qui se présentent. Vous n’avez pas besoin d’attendre le salon des « créateurs d’entreprises de l’année » pour sortir tout l’attirail du « bon commercial ». D’ailleurs, il n’y a pas que dans les endroits où on espère trouver des clients qu’on trouve ses clients ! D’une manière générale, il faut avoir une « méthode » à appliquer où qu’on se trouve et qui soit naturelle. Ainsi, chaque événement est une occasion de rencontrer des partenaires et des clients. Voici comment : Soyez rodé à l’exercice du pitch.

    1. Faites un pitch simple

    D’abord, qu’est-ce que c’est un pitch en marketing ? C’est la présentation de votre activité. Elle doit être facile à comprendre.

    Albert Einstein disait à ce propos que si vous ne pouvez expliquer un concept à un enfant de sept ans, c’est que vous même ne le comprenez pas complètement. C’est tout à fait vrai !

    Faîtes un test avec un enfant. Demandez-lui ce qu’il comprend de votre activité et vous saurez.

    2. Soyez concis dans votre présentation

    Votre pitch marketing doit durer moins de 60 secondes. Cette synthèse vous servira autant lors de vos rencontres que pour vous présenter sur votre site Web. Alors, réduisez votre présentation à une phrase. Concentrez-vous sur ce qu’il y a de plus important et oubliez le reste. Surtout les aspects techniques. Les clients n’ont absolument rien à faire de la technique. Ce qui les intéressent, c’est ce que vous pouvez leur promettre : des ré-sul-tats !

    3. Répétez encore et encore

    Essayez de pratiquer votre pitch devant un miroir s’il le faut, mais faites tout de même attention à ne pas en faire une leçon apprise par cœur. Le but du jeu est de susciter l’intérêt de vos interlocuteurs. Il faut y saupoudrer un zeste de spontanéité pour donner envie.

    4. Pensez aux interrogations futures

    Imaginez des personnes pour qui votre pitch ne paraît pas une évidence ou quelqu’un qui conteste chacune de vos idées.

    Vous pensez trop en faire ? Pas du tout ! Vous trouverez toujours quelqu’un pour jouer le rôle du « sceptique». Alors, réfléchissez sérieusement à ce point là. Cela vous donnera de biens meilleures perspectives sur les objections. Car des personnes qui s’opposent, vous en rencontrerez toujours.

    5. Affinez, adaptez votre pitch. Soyez flexible

    Un nouveau business, une nouvelle offre, une nouvelle audience. C’est l’occasion de sortir de votre zone de confort. Adaptez votre pitch à la cible. Vous adresser à un public différent de votre clientèle vous aidera à affiner votre discours. Une fois que vous vous sentirez en confiance, vous pourrez utiliser cet outil comme bon vous semble.

    Entrainez-vous avec cet exercice

    Pour mieux expliquer ce que vous faites, vous pouvez vous attacher à cette formule :

    « Je m’appelle A et je suis B. Je travaille avec C, je les aide à D.»

    A = Votre prénom

    B = Votre expertise

    C = Le profil de vos clients

    D = Le résultat attendu par vos clients : les bénéfices, ce que vous les aidez à obtenir.

    Exemple 1 :

    « Bonjour je suis Elsa, experte en photographie d’intérieur. Je travaille avec des architectes ou des agences immobilières qui veulent de superbes photos pour sublimer les maisons à louer ou à vendre.»

    Exemple 2 :
    « Je m’appelle Marc et je suis expert en copywriting. J’aide les auto-entrepreneurs, plus spécifiquement les graphistes, les développeurs ou les rédacteurs à mettre en place des systèmes de vente simples et efficaces qui leur fera gagner plus d’argent.»