3 indicateurs de performance Google Analytics à surveiller absolument


3 mn de lecture

Temps de lecture : 3 minutes

« On ne peut améliorer ce qu’on ne mesure pas ». C’est particulièrement vrai si vous tenté d’appréhender Google Analytics. Il est question d’analyser le comportement des clients potentiels, se familiariser avec les attentes des visiteurs concernant le contenu, vérifier ou être en adéquation avec ses objectifs, etc.

Avec les statistiques de votre site, il est facile de savoir si votre dernier billet de blog a été apprécié ou non, de connaître le chemin qu’emprunte les internautes pour effectuer un achat, ou découvrir les meilleurs sources de votre trafic. Autant d’opérations importantes à identifier afin de les répéter si elles sont jugées concluantes. C’est là que Google Analytics entre en jeu.

Si vous avez déjà tenté d’appréhender l’outil sans un  franc succès ou que vous souhaitez le maîtriser, suivez le conseil suivant : commencez par analyser l’une des métriques indiquées dans cet article.

# 1: Audience

Le premier onglet Google Analytics  à découvrir concerne l’audience. Cliquez dessus pour avoir un aperçu de vos statistiques. Vous allez pouvoir voir combien de personnes ont atterri sur votre site, combien de pages sont visitées et durant combien de temps.

Session

Une session est une « visite ». Si vous visitez un site et que vous naviguez de pages en pages, puis vous le quittez, Google considères qu’il s’agit d’une session. Si vous revenez le lendemain, il s’agit d’une autre session.

Taux de rebond

Un taux de rebond correspond au pourcentage d’internautes qui visitent une page puis la quittent spontanément. Un taux de rebond élevé (disons 100%) signifie que les visiteurs ne trouvent pas ce qu’ils sont venus chercher. Votre objectif est de le réduire au maximum.

# 2: Acquisition

Le deuxième onglet Google Analytics  avec lequel il faut se familiariser est le bouton « Acquisition ». Cliquez dessus pour avoir un aperçu des différentes sources de trafic de votre site Web. Vous allez pouvoir savoir comment les gens accèdent à votre site (comment vous obtenez du trafic).

Cliquez sur « Tout le trafic », puis sur « Canaux ». C’est grâce à cette rubrique que vous allez voir d’où proviennent les internautes qui découvent votre activité. Vous saurez si la plupart vous trouvent (1) grâce à votre stratégie de référencement naturel (Organic Search), (2) grâce à vos opérations de marketing direct ou sites partenaires (Direct), (3) grâce aux réseaux sociaux (Referral). Ou, autres (4).

Cliquez maintenant sur « Source / Support ». Ce tableau vous donne toutes les informations de trafic selon les sources. Vous saurez ainsi si vos visiteurs viennent de Google, de Bing, de Facebook, de Mailchimp, de Youtube. Ou, de « (direct) / (none) ». Qu’est-ce que cela signifie ?

A chaque fois que quelqu’un découvre votre site Web et que Google Analytics ne peut identifier de quelle manière il vous a trouvé, il est placé sous l’étiquette « (direct) / (none) ». Il peut autant s’agir d’une personne qui a renseigné directement votre URL dans la barre d’adresse du navigateur que d’un lien cliqué via un site quelconque. Pour résoudre ce problème, il faut marquez vos liens avec les paramètres UTM.

En utilisant les UTM, vous indiquez à Google la provenance potentielle de votre trafic.

# 3: Comportement

Le troisième onglet à considérer est « Comportement ». Il se trouve en dessous de « Acquisition ». Cliquez sur « Contenu du Site » puis « Toutes les pages ». Vous allez ainsi savoir quelles sont les pages les plus visitées de votre site. Cliquez ensuite sur « Pages de destination ».

L’onglet « Pages de destination » ce sont pages les gens voient en découvrant votre site pour la première fois. En quoi cela est utile ? A vous aider à identifier les les pages les plus performances pour accueillir les visiteurs (celles avec le taux de rebond le plus bas).

Pour Google Analytics, une « page de destination » est la page sur laquelle un internaute tombe lorsqu’il découvre un site Web. Dans l’exemple ci-dessous, la « page de destination » est l’accueil :

Page d’accueil → Page de blog → Page de produit

Un autre exemple. Dans ce cas, le billet de blog est la « page de destination »

Article de blog → Page d’accueil → À propos.

Marius-sig

Auteur : Marius Melagne