Un outil pour suivre la performance de vos publications sur les réseaux sociaux


5 mn de lecture

Temps de lecture : 5 minutes

Si vous voulez davantage d’une chose, il faut commencer par la mesurer — Charles Coonradt

Il est clair qu’on ne peut améliorer ce qu’on ne mesure pas. Si vous êtes un freelance : développeur, designer, community manager ou rédacteur; vous êtes concerné par ce qui suit. Si vous souhaitez plus de visibilité, plus de clients qui paient bien, plus de chiffres d’affaires ou plus de marge, apprenez cette méthode que la plupart des spécialistes du marketing utilisent. Apprenez à mesurer vos actions commerciales.

Cet article est spécialement dédié aux professionnels du digital, mais il peut également vous intéresser si vous désirez apprendre. Je pense d’ailleurs que tout entrepreneur doit suivre la performance de ses actions commerciales.

Dans le domaine du marketing digital, mesurer ses actions signifie qu’il faut savoir exactement quel lien partagé sur les réseaux sociaux par exemple a un eu un impact. Combien de clics il y a-t-il eu à l’issue de ce partage ? Quel trafic ce lien a-t-il généré mensuellement (ou annuellement) ? Et pour finir, est-ce que les clics se sont transformés en conversion ? C’est là qu’un outil d’analyse de campagne comme les paramètres UTM Google entre en jeu.

Si vous apprenez à maîtriser les UTM Google, vous saurez exactement ce qui fonctionne ou non dans votre stratégie marketing et ainsi vous améliorer et obtenir de bien meilleurs résultats.

Quels intérêt avez-vous à utiliser le suivi UTM ?

Pouvoir analyser les retombés d’une campagne commerciale afin d’optimiser le Retour Sur Investissement (ROI). Les UTM sont de simples variables qui suivent une URL. Pourquoi les utiliser ? Parce qu’il est beaucoup plus facile d’analyser une URL avec Google Analytics lorsqu’elle est taguée. Voici a quoi cela ressemble :

URL simple

http://votresiteweb.com/page/

URL avec suivi UTM

http://votresiteweb.com/page/?utm_source=facebook&utm_medium=PPC&utm_campaign=noel20

Quoi analyser ?

Il peut par exemple s’agir d’une campagne emailing, d’une bannière publicitaire, de posts (ou publicité) sur les réseaux sociaux ou d’un quelconque lien présent sur un site externe. Les «paramètres UTM» offrent quatre avantages clés :

  1. Connaître la performance de votre contenu sur les réseaux sociaux
  2. Suivre vos conversions
  3. Tester des déclinaisons de contenu, bannières publicitaires ou autre (A/B Test)
  4. Faire du marketing d’affiliation

1. Connaître la performance de votre contenu sur les réseaux sociaux

Les informations recueillies grâce aux paramètres UTM Google peuvent par exemple vous aider à savoir quel canal marketing apporte plus de trafic ou génère plus de clics qu’un autre. Est-ce qu’il s’agit de Facebook, d’Instagram ou plutôt de Linkedin ?

L’une des principales fonctionnalités utilisée avec le suivi UTM Google est l’analyse des publications sur les réseaux sociaux. Vous pouvez désormais savoir quel type de contenu a généré le plus de trafic afin d’ajuster votre stratégie de publication.

2. Suivre vos conversions

Si vous avez défini au préalable des objectifs (quantifiables et mesurables), vous pouvez les comparer aux résultats obtenus dans votre console Google Analytics.

Le suivi UTM Google fournit des données permettant de mesurer les conversions. Vous saurez ainsi combien de clics et de ventes vous avez obtenu grâce à une campagne, un contenu ou une publicité. Ces informations peuvent ainsi êtres utilisées pour optimiser votre stratégie et augmenter votre retour sur investissement.

3. Tester des déclinaisons de contenu, bannières publicitaires (A/B Test)

Vous pouvez par exemple penser qu’un type de contenu est approprié à votre clientèle et réalisé grâce aux paramètres UTM Google que votre public en apprécie un autre. Cela peut être le cas pour une personne qui a pendant longtemps publié des articles de blog sur les réseaux sociaux et a fini par réaliser que les vidéos sont beaucoup plus performantes auprès de sa cible. Idem si vous souhaitez savoir quelle  bannière publicitaire est plus performante entre deux options. Comment on fait cela ? En partageant deux fois le même contenu marqué (par des codes UTM différents) : une version avec une vidéo (ou un élément) et l’autre sans par exemple.

A l’issue de la campagne, vous saurez lequel des contenus génère le plus de trafic. Il vous faudra tout de même réitérer l’opération pour juger…

4. Faire du marketing d’affiliation

Avec l’utilisation d’un code UTM unique, il est facile de suivre les ventes des différents partenaires qui se chargent de commercialiser vos produits (ou promouvoir vos services). Vous pouvez par exemple savoir lequel de vos affiliés vous envoie le plus de trafic (combien de clics) et vous permet de faire du chiffres (combien de ventes). Cela vous aidera à vous concentrer sur les meilleurs vendeurs sans que cela ne porte préjudice aux autres.

Comment utiliser les paramètres de suivi UTM de Google ?

C’est très simple. Google simplifie le processus de création des paramètres UTM Google. Vous avez juste a remplir les champs. Il existe cinq paramètres de tracking Google Analytics. Parmi les cinq, les trois premiers sont obligatoires. Les deux autres sont dédiés aux campagnes publicitaires; les champs renseignés, vous trouverez le lien automatiquement complété

  1. Source de la campagne
  2. Support de la campagne
  3. Nom de la campagne
  4. Terme de la campagne
  5. Contenu de la campagne

1. Source de la campagne

Ce paramètre permet d’identifier le nom de la source d’où provient le lien. Il peut s’agir d’une plateforme de réseau social, d’un autorépondeur, d’une site web quelconque. Exemple de source : Facebook, Twitter, Mailchimp, Blog_xyz, etc.

Exemple de code UTM

utm_source = facebook

2. Support de campagne

Le second paramètre permet de spécifier le support (ou le canal) utilisé pour générer du trafic. Il peut s’agir d’une bannière, des réseaux sociaux (organique ou payant), d’un email, etc.
PS : Ne modifiez surtout pas le nom des utm_medium à chaque utilisation. Si vous choisissez «fb» au lieu de «facebook», tenez-vous à «fb». Les UTM Google sont extrêmement sensibles. Et cela risque de modifier les statistiques tenus par Google.

Exemple de code UTM

utm_medium = fb_organique

3. Nom de la campagne

Ce paramètre sert à identifier le nom de la campagne marketing. Il peut s’agir du nom d’un objectif de campagne, d’un produit, d’un jeux-concours, d’un code pour identifier une vente ou d’un slogan.

Exemple de code UTM

utm_campaign = trafic

4. Terme de la campagne

Le quatrième paramètre permet d’identifier un mot-clé issue d’une campagne sponsorisée. Il est optionnel.

Exemple de code UTM

utm_term = reseaux_sociaux

5. Contenu de la campagne

Le dernier paramètre est lui aussi optionnel. Il permet de suivre différentes annonces au sein d’une même campagne : souvent utilisé pour réaliser des publicités contenant plusieurs textes/bannières (A/B test).

Exemple de code UTM 1 

utm_content = banniere_bleue

Exemple de code UTM 2

utm_content = banniere_rouge

Analyser les résultats sur Google Analytics

Une fois les URLs publiées sur les réseaux sociaux ou intégrées dans vos pages web, vous pourrez voir vos résultats en vous rendant sur votre compte Google Analytics dans l’onglet « Source/Support».

Google Analytics » Acquisition » Tout le trafic » Source/Support.

Dès que vous aurez compris comment tout cela fonctionne, le nombre de vos liens augmentera considérablement. Organisez-les dans un document Excel pour les gérer plus facilement. Analysez ensuite les données fournies par Google afin de savoir ce qui fonctionne et ajuster. Pour plus de lisibilité, vous pouvez exporter votre rapport.

Avec des chiffres clairs et spécifiques sur votre trafic, vos clics et vos conversions, vous avez toutes les informations nécessaires pour suivre votre performance et vous projeter plus facilement dans l’avenir.

Marius-sig

Auteur : Marius Melagne