Pourquoi créer une Newsletter est nécessaire pour toute activité en ligne ?


5 mn de lecture

Temps de lecture : 5 minutes

Pourquoi créer une Newsletter ? Parce que près de 50% des visiteurs ne reviennent jamais sur un site Web. Lorsqu’ils trouvent une réponse à leur question, ils partent à la quête d’autre chose. Or, si vous disposez de l’e-mail d’un prospect, vous avez la possibilité de le contacter et le faire revenir autant de fois que nécessaire.

La Newsletter pour un site Web est une question essentielle. Plus que cela, la Newsletter est un véritable levier de croissance.  Les anglo-saxons parlent d’« e-mail marketing  ». Peu importe le nom qu’on lui donne, la Newsletter ou l’e-mail marketing a pour but de construire une relation de confiance avec les clients via des messages directement adressés dans leur boîte mail.

Dans cet article, nous passerons en revue les différentes étapes qui permettent de créer une Newsletter ou faire de l’e-mail marketing un tremplin pour une activité en ligne. Il sera question de :

  1. Préparer une séquence de X e-mails
  2. Choisir et configurer un logiciel de création de Newsletter
  3. Constituer une liste d’abonnés (audience)
  4. Créer un lead magnet
  5. Analyser les statistiques de la Newsletter

1. Préparer une séquence de X e-mails

Le principe de la Newsletter est simple : apporter fréquemment des informations aux abonnés dans le but de créer et/ou maintenir une relation. Quand on parle de newsletter, on parle de contenu rédactionnel. Il s’agit bien souvent de messages simples, clairs et concis, qui favorisent une action (un lien ou deux qui pointent vers un site, une offre, des pages stratégiques, le site d’un partenaire, etc.).

Vous pouvez décider d’envoyer un message hebdomadaire, bimensuel, ou mensuel. Tout dépend de vous, de vos abonnés et du marché. Il faut créer une séquence (une suite d’e-mails rédigés à l’avance dont l’envoi sera automatisé), établir la fréquence d’envoi et planifier le tout. Ce n’est pas quelque d’obligatoire, mais assez pratique. Avec ce système, chaque nouvel abonné reçoit une série d’e-mails automatiques qu’importe le moment où il s’est abonné à la Newsletter. Il peut s’agir par exemple d’une « séquence de bienvenue » avec un message qui présentera le contenu de la Newsletter et deux ou trois e-mails qui contiennent des astuces. Tout dépend de l’objectif que vous visez.

Trois types de séquences e-mails pour Newsletter :

  • Séquence de Bienvenue: Se présenter, informer sur ses services, proposer des ressources, etc.
  • Séquence Infinie : Établir une relation de confiance. Ce genre de séquence est souvent programmée après ta séquence de bienvenue Elle s’adresse généralement à tous tes abonnés. La plupart du temps, elle est enrichie au fur et à mesure avec des articles de blog ou des vidéos Youtube. C’est du contenu partagé aux abonnés une à deux fois par mois. Comme les e-mails sont préparés à l’avance, chaque nouvel abonné commence au début de la séquence. Ce qui donne une impression de continuité.
  • Séquence dédiée à une offre : Mettre en avant un produit ou un service afin de toucher une cible spécifique. A supposer que vous ayez plusieurs offres, vous ne pouvez utiliser uniquement une seule séquence pour présenter tous vos services. Pensez à segmenter votre clientèle.

La seule chose à retenir est que vous devez rédiger quelque chose d’utile et pratique. Mettez-vous à la place de votre lecteur ou imaginez-vous en train de discuter autour d’un verre. Chaque fois que vous vous mettrez à rédiger votre Newsletter, souvenez-vous  qu’il s’agit d’un échange constructif.

2. Choisir et configurer un logiciel de création de Newsletter

Il existe plusieurs outils permettant d’envoyer des e-mails professionnels. Les plus populaires sont Mailchimp, Sendinblue, Convertkit, Aweber, Active Campaign et Get Response. Cependant Mailchimp reste le simple d’utilisation et le moins coûteux au début (envoie gratuit pour une liste de moins de 2 000 abonnés) et Convertkit le plus performant. Convertkit a développé une fonction qui permet d’afficher un appel à l’action différent en fonction du comportement de l’abonné (Exemple : un client ayant déjà effectué un achat ou un simple abonné. Ou, faire passer un abonné qui aurait acheté un produit sur une séquence d’e-mails dédiée aux clients).

Toutefois, Mailchimp reste l’outil idéal.

Ce qu’il faut configurer dans la Newsletter :

  • Les informations obligatoires : Vous devez entrer dans les paramètres du service d’e-mailing pour intégrer une adresse physique et modifier le pied de page si besoin (il comporte le lien de désinscription). Ces deux mentions sont obligatoires car elles apparaîtront en bas de la Newsletter.
  • Le template : C’est le design de la Newsletter. La plupart des logiciels d’e-mailing permettent sa personnalisation ou en proposent gratuitement. Il est recommandé d’opter pour le design le plus simple possible. Avec la Newsletter du texte brut peut faire l’affaire.
  • Le double opt-in: Cette option doit toujours être activée (RGPD) afin d’assurer le consentement des abonnés. Le double opt-in est un mail de confirmation.
  • Les champs du formulaire : Pour la Newsletter, on recommande généralement deux champs : prénom et e-mail. Certaines campagnes sont gérées seulement à partir de l’e-mail.Il faut dans tous les cas le(s) rendre obligatoire(s) dans le formulaire.
  • L’auto-répondeur : Il s’agit de la fonctionnalité qui permet d’envoyer des e-mails en automatique. C’est ici que rentre en compte la séquence e-mail.

3. Constituer une liste d’abonnés (audience)

La mailing liste (ou l’audience) est l’élément qui détermine la réussite d’une Newsletter. Constituer une base de données peut se faire avec ou sans budget. Il existe pour cela plusieurs solutions.

Acheter, louer ou échanger un fichier. Cette option s’adresse aux entreprises qui sont prêtes à consacrer un budget pour communiquer régulièrement.

Où louer des fichiers ? 

Sur les sites marketingconnect.fr et megabase-b2b.com.

Si vous n’avez pas de quoi investir, vous pouvez constituer vous-même votre propre audience. Il vous faudra un peu de temps pour obtenir des contacts qualifiés, mais le jeu en vaut la chandelle. Vous pouvez commencer par une petite liste de 10 e-mails (qui peut correspondre à vos clients ou aux personnes qui ont fait appel à vos services). Puis, passez à la phase suivante qui consiste à attirer des prospects via une « landing page ». Fixez-vous des objectifs. Commencez par un objectif que vous pouvez atteindre facilement. Augmentez-le au fur et à mesure.

4. Créer un lead magnet

Quel que soit votre objectif, si vous envisagez de créer une Newsletter, voyez le Lead Magnet comme l’élément essentiel à fournir pour récupérer des e-mails. Vous avez probablement vu comment la plupart des sites Web incitent les visiteurs à s’abonner ? On lit un peu partout « Inscrivez-vous à la Newsletter ». C’est une belle intention, mais ce que beaucoup ignorent c’est que très peu de gens ont envie de s’abonner à une Newsletter pour recevoir ensuite des e-mails. Les internautes veulent recevoir du contenu utile, être des membres VIP, etc.

Lorsqu’une personne s’abonne, c’est généralement grâce au lead magnet. Qu’est-ce qu’un lead magnet ? C’est une ressource que l’on offre à un prospect en échange d’une information de contact. Cette ressource est souvent bien spécifique. Elle répond à cette règle de marketing qui dit qu’il ne faut pas chercher à toucher la majorité des gens, mais plutôt s’adresser à ceux qui correspondent à une catégorie.

L’autre point à considérer c’est la landing page.  côté il peut servir à donner un petit aperçu de ce que tu proposes et permet donc à l’abonné de connaître ton style ou de prendre connaissance de ton expertise.

5. Analyser les statistiques de la Newsletter

Pour évaluer si votre Newsletter est un succès ou un échec, il faut partir d’un objectif. Si l’objectif est d’acquérir de nouveaux clients, les taux d’ouverture et de clics sont à considérer.

Le taux d’ouverture est le pourcentage du nombre de personnes ayant ouvert la Newsletter sur le nombre d’e-mails envoyés. Le taux d’ouverture moyen est de 10 à 20%. Certains parviennent même à atteindre un taux de 50%.

Le taux de clic mesure la pertinence et l’efficacité du message.  Le taux de clics moyen est compris entre 3 et 7%.

Vérifiez également votre taux de conversion. S’il est bas, c’est que peu d’abonnés ont ouvert vos mails. Cela peut signifier que les messages que vous envoyez n’intéressent pas les abonnés ou que vous vous adressez à une mauvaise audience.

Marius-sig

Auteur : Marius Melagne